Les Rillettes de Tours protégées par l’Europe

Les Rillettes de Tours ont obtenu le label IGP qui protège les produits agricoles de qualité. Une décision attendue par l’interprofession depuis plus de vingt ans.

Le

Après plus de vingt ans de démarches, le label IGP (Indication géographique protégée) a été officiellement attribué aux Rillettes de Tours qui bénéficiaient déjà depuis 2009 d’une appellation INAO (Institut national de l’origine et de la qualité). Un nouveau label qui exige une stricte traçabilité de la viande de porc utilisée et le respect d’un cahier des charges. Les porcs devront être suivis depuis leur éleveur jusqu’à leur arrivée en charcuterie. De plus, les Rillettes de Tours ne pourront désormais être fabriquées qu’en Indre-et-Loire et dans les cantons limitrophes, à l’exception de la Sarthe.

Les Rillettes de Tours sont un produit de charcuterie cuite, fabriqué à partir de morceaux de jambon et de filet qui doivent être au moins présents à hauteur de 25 % afin de garantir la qualité du produit fini. Un savoir-faire que seulement six artisans maitrisent en Indre-et-Loire.

Les rillettes sont nées en Touraine au 15e siècle. Cette « confiture de cochon » était alors fabriquée à partir des restes de viande. Au fil des siècles, la recette a évolué. Au 19e siècle les artisans charcutiers l’ont développé en utilisant des morceaux de viande « nobles ». C’est à cette époque seulement que la production s’est déplacée vers la Sarthe. D’où les fameuses rillettes du Mans.

L’obtention de ce label devrait jouer un rôle déterminant sur le plan économique en facilitant l’exportation.

Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...
Recevoir l'actualité par email

Inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter RECEVOIR CHR HEBDO