À New York, un réseau social sert à repérer les restaurants insalubres

Les services d’hygiène de la ville utilisent le réseau social Yelp pour traquer les restaurants insalubres et susceptibles d’avoir causé des cas d’intoxication alimentaire.

Le

À New York, la chasse aux empoisonneurs est ouverte ! En utilisant les données collectées par le réseau social Yelp, qui permet de trouver des commerces de proximité, les services d’hygiène de la ville repèrent les restaurants ayant pu causer des intoxications alimentaires.

Pour cela, le département d’hygiène a travaillé avec l’Université de Columbia afin de développer un logiciel permettant d’analyser les avis postés sur la plateforme Yelp. Au total, ce sont quelque 294 000 avis qui ont été décortiqués à partir de mots clés tels que "vomir", "malade", ou "diarrhée". Le logiciel a également rassemblé les avis dans lesquels des symptômes d’intoxication étaient mentionnés et qui apparaissaient à la même période.

Les services d’hygiène ont ensuite contacté les auteurs de ces avis afin de les interroger et d’éventuellement construire avec eux un dossier contre tel ou tel établissement qui ne respecterait pas les lois en vigueur en matière d’hygiène alimentaire.

Jusqu’à présent, l’étude a permis aux services d’hygiène d’effectuer une descente dans trois restaurants, soupçonnés d’être à l’origine d’empoisonnements alimentaires impliquant 16 consommateurs. Les personnes qui sont tombées malades avaient consommé des salades maison, des cannellonis aux crevettes et aux homards, et des rouleaux de printemps au fromage et aux macaronis !

Si les enquêteurs n’ont pu repérer les agents infectieux en cause dans ces intoxications, ils ont toutefois constaté plusieurs infractions aux règles d’hygiène. La ville de New York compte poursuivre sa démarche et étendre son programme à d’autres canaux de discussion.

Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...
Recevoir l'actualité par email

Inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter RECEVOIR CHR HEBDO