Obligation d’information des allergènes dans les plats - les professionnels inquiets

Le 13 décembre prochain, entrera en vigueur le règlement européen rendant obligatoire l’information sur les allergènes contenus dans les plats.

Le

À partir du 13 décembre 2014, les restaurateurs auront l’obligation d’informer les clients sur les allergènes contenus dans les plats proposés dans leur restaurant. Si cette nouvelle obligation n’est pas remise en cause par les professionnels, l’Umih, principal syndicat de l’hôtellerie et de la restauration, s’inquiète néanmoins des modalités de son application en France.

Pour une information orale

La nouvelle mesure impose que les restaurateurs listent par écrit les allergènes contenus dans les plats. Or pour l’Umih, en rendant cette obligation d’information écrite, la France va trop loin : « En allant plus loin que les recommandations de la Commission européenne, le Gouvernement français ne tient pas compte de la réalité de nos métiers ni de la volonté de nos clients ! » a-t-elle déclaré. L’Umih plaide pour une application plus simple, à savoir que l’information soit transmise oralement au client qui le demande.

D’après le syndicat, c’est également la volonté de la Direction générale "Santé et Consommateurs" et de la Commission européenne, suivie par de nombreux pays européens. Contre la politique d’affichage, l’Umih invoque notamment la "totale contradiction" avec le Choc de simplification, notamment pour les artisans-cuisiniers qui travaillent à l’ardoise et changent de menus tous les jours. Elle déplore également l’intention du gouvernement de transformer les cartes de restaurants en "notices de médicaments, anxiogènes pour les clients".

Alors que le décret est en cours de finalisation, l’Umih a été reçue ce matin par le cabinet du ministre de l’Agriculture Stéphane Le Foll.

Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...
Recevoir l'actualité par email

Inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter RECEVOIR CHR HEBDO