Information sur les allergènes - les restaurateurs ont été entendus

Le projet de décret sur les allergènes devrait être modifié pour répondre aux inquiétudes des professionnels et leur laisser plus de souplesse dans l’application de la loi.

Le

Les professionnels du secteur de la restauration s’inquiétaient de la nouvelle obligation concernant l’information des allergènes. En effet, à partir de décembre 2014, les restaurateurs seront obligés d’informer leurs clients sur les allergènes contenus dans les plats qu’ils proposent. L’inquiétude des professionnels provenait principalement, non de la loi elle-même, mais des modalités de son application. Il était jusqu’ici question d’une obligation d’information écrite sur les cartes et menus des restaurants.

Une plus grande marche de manœuvre

Or, suite à la rencontre entre les syndicats du secteur de la restauration, l’Umih et le GNC, et le cabinet de Mme Delga, Secrétaire d’État au commerce, le projet de décret sur les allergènes devrait être modifié pour répondre aux préoccupations des professionnels et leur laisser une plus grande marche de manœuvre dans les modalités d’application de la loi.

D’après l’Umih, « toutes les options seront laissées aux exploitants, qui pourront donner à leurs consommateurs allergiques une information orale, pour autant que la documentation interne correspondante existe et puisse être présentée en cas de contrôle. »

Les organisations syndicales attendent désormais la publication du décret qui devrait être prochainement cosigné par Emmanuel Macron, ministre de l’Économie et Carole Delga. L’entrée en vigueur du décret est maintenue pour le 13 décembre 2014.

Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...
Recevoir l'actualité par email

Inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter RECEVOIR CHR HEBDO