Lancement de la campagne Maître-Restaurateur du Loiret

La campagne de communication vise notamment à mieux informer le consommateur et à valoriser la richesse culinaire du Loiret.

Le

Alain Jumeau, président de la CCI du Loiret et Michel Jau, Préfet de la région Centre-Val de Loire, ont donné mercredi 18 février le coup d’envoi d’une campagne de communication afin de promouvoir les Maîtres-Restaurateurs du Loiret.

Insistant sur le caractère incontournable du secteur de la restauration dans l’attractivité touristique d’un territoire, la CCI du Loiret a mis en place ce dispositif afin d’accompagner, de promouvoir et de valoriser le titre de Maître-Restaurateur.

« Aujourd’hui, la dynamique d’adhésion des professionnels de la restauration à ce titre est en marche, 22 restaurateurs labellisés en 2014, 35 aujourd’hui et une cinquantaine d’ici la fin de l’année », a indiqué le Président de la Cci du Loiret.

Dans le même temps, une campagne de communication est lancée dans les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Pinterest, Instagram), en partenariat avec le site my-loire-valley.com pour mieux informer le consommateur et mettre en valeur la richesse culinaire de la région. Elle s’appuie sur la promotion de chaque Maître-Restaurateur avec photo et fiche détaillée.

Le titre de maître-restaurateur a été créé en 2007 dans le but de valoriser une cuisine de qualité. Décerné par l’État, il est accordé aux établissements qui garantissent notamment une cuisine 100 % "fait maison" (élaborée sur place avec des produits bruts de qualité).

Un titre qui ouvre droit à un crédit d’impôt

Le titre de Maître-restaurateur ouvre droit à un crédit d’impôt qui s’élève à 50 % des dépenses engagées par le restaurateur pour moderniser son établissement sur les trois premières années, dans la limite de 30 000 euros. Le crédit peut donc atteindre jusqu’à 15 000 euros. Le restaurateur peut faire une demande pour bénéficier à nouveau du crédit d’impôt lors du renouvellement de son titre qui a lieu tous les quatre ans.

En octobre dernier, suite à un amendement, ce dispositif qui devait prendre fin le 31 décembre 2014 a été prolongé jusqu’au 31 décembre 2017.

Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...
Recevoir l'actualité par email

Inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter RECEVOIR CHR HEBDO