Les métiers manuels, des filières d’avenir pour les jeunes

Longtemps dénigrés, les métiers manuels représentent aujourd’hui une véritable opportunité pour les jeunes en quête d’une formation débouchant sur un emploi.

Le

Les métiers manuels ont le vent en poupe ! Longtemps dénigrées ou considérées comme des voies choisies par défaut, les formations menant à des métiers manuels attirent de plus en plus de jeunes. Les métiers du BTP comme plombier, électricien ou encore menuisiers sont des profils très recherchés. D’après la Fédération Française du Bâtiment, plus de 80 000 postes se libèrent chaque année dans le BTP.

Dans l’hôtellerie-restauration également les opportunités sont très fortes. Avec un turnover très important, les besoins de nouveaux profils sont constants. Le secteur est très dynamique sur le plan du recrutement et laisse la place aussi bien aux expérimentés qu’aux profils débutants.

Les raisons pour expliquer ce phénomène sont nombreuses. Les opportunités d’emploi tout d’abord, qui dans certains secteurs comme les CHR ou le BTP sont considérables en raison d’une pénurie de candidatures.

Les médias, les organisations professionnelles et les associations jouent également leur rôle, en revalorisant ces métiers à travers des campagnes, des émissions de télévision ou des reportages. Le succès grandissant des émissions consacrées à la cuisine par exemple et la starification des professionnels des métiers de bouche contribuent fortement à susciter des vocations.

Dans un contexte de crise, force est de constater que les jeunes diplômés des universités se retrouvent plus facilement au chômage que les jeunes ayant choisi la voie de l’apprentissage. Par ailleurs, les métiers manuels ont l’avantage de bien s’exporter et peuvent offrir pour ceux qui le souhaitent des perspectives internationales.

Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...
Recevoir l'actualité par email

Inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter RECEVOIR CHR HEBDO