Il est saoul après avoir mangé des frites

L’étrange histoire d’un Britannique qui devient ivre lorsqu’il mange des frites…

Le

C’est une histoire qui a fait beaucoup de bruit en Grande-Bretagne. Nick Hess, un Britannique de 34 ans, est atteint d’un mal très particulier. Dès qu’il mange une portion de frite, il devient ivre : son estomac produit de l’alcool.

Miracle ou sortilège ?

Si cette maladie surprenante peut faire sourire ou même pour certains représenter une sorte de miracle ; pour Nick Hess, elle a été la cause de nombreux déboires. Pendant un temps, sa femme a pensé qu’il était alcoolique et qu’il buvait en cachette. En 2011, il a même été arrêté pour conduite en état d’ivresse alors qu’il n’avait pas bu d’alcool…

Le syndrome d’auto-brasserie

« Je me sentais bizarre après avoir mangé, j’étais maladroit, vulgaire. Chaque jour pendant un an, je me réveillais pour vomir », explique Nick Hess à la BBC. Jusqu’au jour où il décide de consulter un médecin. C’est alors qu’on lui révèle qu’il est atteint d’une maladie extrêmement rare nommée le "syndrome d’auto-brasserie".

Cette infection est due à un taux de levure très élevé dans l’estomac du patient. Ainsi, dès qu’il mange des aliments contenant de l’amidon, comme des pâtes, du pain ou des frites, la levure fermente et transforme les sucres en éthanol. Bref, son estomac produit de l’alcool.

Les scientifiques divisés

La communauté scientifique ne s’est pas encore accordée au sujet de ce patient et cette maladie fait toujours débat. Pour certains médecins, même en quantité élevée, la levure présente dans l’estomac ne peut engendrer de tels effets. L’enjeu est important, car ce n’est pas la première fois que des avocats invoquent cette maladie au tribunal lors de cas de conduite en état d’ébriété.

Aujourd’hui, Nick Hess a pu retrouver une vie normale en prenant des antifongiques et en diminuant sa consommation de glucides. Il n’est désormais ivre que "deux ou trois fois par mois".

Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...
Recevoir l'actualité par email

Inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter RECEVOIR CHR HEBDO