Paris veut créer 40 emplacements pour les food trucks

La municipalité a décidé d’encourager le développement des food trucks dans la capitale en lançant un appel à projet pour attribuer des emplacements publics à ces camions gastronomiques.

Le

Si le phénomène des food trucks est de plus en plus en vogue en France, son développement était jusqu’ici limité dans la capitale à cause d’une législation stricte et pas adaptée. Pour se trouver une place, les camions devaient faire preuve de beaucoup d’inventivité, utilisant tous les emplacements disponibles : parking privé, marché, événementiel, etc.

L’ex-adjointe au maire de Paris chargé du commerce, Lyne Cohen-Solal, était en effet plutôt réticente à ce nouveau type de restauration, « Paris n’est pas Los Angeles. Nous n’avons pas de grandes avenues au bord des plages qui se prêtent à la venue des food trucks. Nous avons réalisé les Vélib’, les Autolib’ et la piétonnisation des voies sur berge. Ce n’est pas pour accueillir maintenant des camions-restaurants », avait-elle déclaré.

Mais l'actuelle maire de Paris, Anne Hidalgo, a décidé de renverser la tendance en créant une quarantaine d’emplacements destinés à accueillir ces nouveaux acteurs de la gastronomie parisienne.

« Paris, capitale de la gastronomie, se doit d’encourager l’innovation et de trouver une place pour cette nouvelle forme de restauration », a indiqué Anne Hidalgo. Pour ce faire, un appel à projet sera lancé du 15 avril au 15 mai 2015, qui doit encore être examiné par le Conseil de Paris. Les camions auront à choisir un ou deux emplacements qu’ils pourront occuper un ou deux jours par semaine, pour une durée d’un an.

La maire de Paris veut privilégier la restauration bio et les produits frais

Pour choisir les futurs camions, la mairie de Paris privilégiera les projets "écolo" qui mettent en avant les produits frais issus de circuits courts ou de la filière bio. Autres critères de sélection, l’utilisation de matériaux durables et réutilisables, la motorisation des camions, ou encore le look de ceux-ci. Anne Hidalgo souhaite que « les camions autorisés s’insèrent dans l’espace urbain de façon créative ». Cette nouvelle mesure devrait être mise en place dès le mois de juillet prochain.

Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...
Recevoir l'actualité par email

Inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter RECEVOIR CHR HEBDO