Une coentreprise de McDonald's condamné à 566 500 euros d'amende pour pollution

Beijing Simplot Food Processing, qui fournit l’enseigne en pommes de terre frites, vient d’être condamnée à 566 500 euros d’amende pour avoir pollué l’eau de Pékin.

Le

Nouveau scandale autour du géant américain du fast-food McDonald’s. Une coentreprise de McDonald’s en Chine, qui fournit l’enseigne en pommes de terre frites, vient d’être condamné à une amende de 3,9 millions de yuans (566 500 euros) pour avoir pollué l’eau de Pékin, a indiqué mercredi l’organisme municipal de surveillance de l’environnement chinois.

Il s’agit de la plus grosse amende jamais imposée par la municipalité de Pékin, a annoncé l’agence officielle Chine nouvelle. Selon l’agence, Beijng Simplot Food Processing rejetait des eaux usées dont les taux de polluants étaient supérieurs aux taux autorisés et qui avaient contaminé le réseau d’eau municipal.

Cette entreprise chinoise, créée en 1992, fabrique principalement des frites et des pommes de terre rissolées pour McDonald’s et d’autres clients d’Asie de l’Est. Les autorités ont immédiatement bloqué les canalisations d’eaux usées de l’entreprise et lui ont ordonné de transporter ses eaux usées vers une usine de traitement.

Ce nouveau scandale vient s’ajouter à d’autres affaires récentes impliquant la chaîne McDonald’s. En juillet dernier, la chaîne de restauration rapide avait déjà dû stopper l’importation et la vente au Japon de tous les produits à base de poulet en provenance de Chine, suite à la découverte des mauvaises pratiques d’un fournisseur qui n’hésitait pas à utiliser de la viande périmée.

En janvier, McDo avait fait la une des médias japonais après qu’un client d’un restaurant de Misawa, dans le nord du pays, ait retrouvé un bout de matière non-comestible dans un de ses nuggets. Le produit provenait d’une usine de Thaïlande, avait indiqué une porte-parole de la filiale japonaise de McDonald’s.

Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...
Recevoir l'actualité par email

Inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter RECEVOIR CHR HEBDO