Les prix des voyages en car pourraient baisser de 65 % d'ici deux ans

La libéralisation du secteur des transports devrait entrainer une chute vertigineuse du prix des billets d’autocar.

Le

S’il n’a pas encore été voté, le projet de loi Macron sur la libéralisation du transport par autocar suscite déjà la frénésie dans le secteur des transports de voyageurs. Une demi-douzaine d’entreprises françaises et étrangères sont sur les startingblocks pour proposer des offres plus alléchantes les unes que les autres. La guerre des prix se prépare…

Selon la plateforme de voyage GoEuro.fr, « les prix des voyages en bus sur les trajets non desservis par le train devraient chuter de 65 % ces 24 prochains mois, tandis que les prix sur les trajets desservis par la concurrence devraient baisser de 55 %. »

Des baisses des prix qui entraineront inévitablement une croissance sans précédent du nombre de voyageurs en France. Le ministre de l’Économie prévoit que le nombre de voyageurs en bus passe de 110 000 actuellement à 5 millions d’ici à 2016.

Des chiffres basés sur l’expérience allemande, dont le secteur a été libéralisé début 2013. De l’autre côté de la frontière, 10 % des voyageurs interrogés par GoEuro.fr déclarent qu’ils ne pourraient voyager autrement que par autobus, qui s’avère être le moyen de transport le plus abordable, loin devant le train ou l’avion.

Aujourd’hui, le secteur du bus en France représente seulement 0,0005 % des trajets longue-distance, contre 4 % en Allemagne, 5 % au Royaume-Uni, et presque 14 % en Espagne.

Outre le prix des voyages, le principal changement que devrait apporter cette réforme est le format des voyages. Aujourd’hui, la majorité des trajets avec une activité régulière passent par Paris. Mais avec la libéralisation, quantité de nouveaux trajets devraient voir le jour, notamment pour relier les villes entre elles sans avoir à passer par la capitale. GoEuro estime le nombre de nouveaux trajets entre 100 et 150.

Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...
Recevoir l'actualité par email

Inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter RECEVOIR CHR HEBDO