Les grandes surfaces ne pourront plus jeter leurs invendus

Les grandes et moyennes surfaces de plus de 400 mètres carrés ont jusqu’au 1er juillet 2016 pour conclure une convention avec une association caritative afin de redistribuer les invendus alimentaires.

Le

Le gouvernement a décidé de renforcer la lutte contre le gaspillage alimentaire. Jeudi 21 mai, l’Assemblée nationale a voté plusieurs mesures interdisant à la grande distribution de jeter ses invendus alimentaires.

Les grandes et moyennes surfaces de plus de 400 mètres carrés, qui avaient pour habitude de javelliser leurs poubelles, devront désormais mettre en place des dispositifs afin de prévenir le gaspillage. Les invendus alimentaires pourront être redistribués à des associations caritatives, ou servir pour la fabrication de nourriture animale ou même pour la fabrication de compost.

La grande distribution a jusqu’au 1er juillet 2016 pour s’organiser. Passé cette date, les enseignes qui ne respectent pas ces nouvelles dispositions risqueront jusqu’à 2 ans d’emprisonnement et 75 000 euros d’amende.

Le gaspillage alimentaire représente un enjeu considérable qui passe également par la prise de conscience des particuliers. « Chaque Français jette l’équivalent de 20 kg de nourriture par an – dont 7 kg encore parfaitement emballés – un gâchis qui représente une perte de 400 euros par an et par foyer » soulignait récemment le ministère de l’Agriculture.

À l’échelle mondiale, c’est 1,3 milliard de tonnes de nourriture qui est perdue ou gaspillée chaque année, soit un tiers des aliments produits dans le monde. Cela représente 41 200 kilos de nourriture jetée chaque seconde, pour une valeur gaspillée estimée à 990 milliards de dollars par an.

Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...
Recevoir l'actualité par email

Inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter RECEVOIR CHR HEBDO