Le bio poursuit sa croissance en restauration collective

En 2014, le marché du bio a enregistré 10 % de croissance tous secteurs confondus, dépassant ainsi les 5 milliards d’euros.

Le

Le marché du bio se porte bien. Selon les derniers chiffres publiés par l’Agence Bio, il a augmenté de 10 % en France en 2014 par rapport à 2013, pour atteindre 5 milliards d’euros. Dans la restauration collective, les achats en produits bio ont augmenté de 11 % en 2014 par rapport à l’année précédente, atteignant ainsi 191 millions d’euros HT.

Un développement qui répond à une réelle demande des consommateurs. Selon l’Agence Bio, 87 % des Français se déclarent intéressés par le bio à l’école, 76 % à l’hôpital, 73 % au travail et autant dans les maisons de retraite.

En 2014, les établissements qui ont proposé des produits bio y ont consacré environ 13 % de leurs achats, contre 5 % en 2008. Ce sont ainsi 65 % des restaurants collectifs qui servent du bio une fois par mois quand ils n’étaient que 36 % en 2009, 36 % qui en servent une fois par semaine (17 % en 2009) et 15 % tous les jours (5 % en 2009).

Si les acheteurs estiment le surcoût des produits bio à 20 % par rapport aux produits conventionnels, plusieurs solutions sont mises en place par les établissements pour compenser ce surcoût : réduction du gaspillage, remplacement de certains produits par d’autres moins chers, mise en concurrence des fournisseurs, travail sur l’éducation alimentaire, mise en place de partenariats groupés ou encore groupement des achats.

Les achats de produits bio concernent principalement les produits frais ; les fruits et légumes (pommes, carottes, crudités, tomates, salades) et les produits laitiers (yaourts). Pour la majorité des établissements, ces achats sont effectués dans le respect des saisons et en favorisant les circuits courts.

Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...
Recevoir l'actualité par email

Inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter RECEVOIR CHR HEBDO