Le nouveau tourisme éco participatif

WWF propose en collaboration avec Safari à la carte une découverte du patrimoine naturel de la Namibie mêlée à une à mission scientifique.

Le

Joindre l’utile à l’agréable en participant à une mission scientifique dans le vaste territoire de la Namibie, tel est le programme original proposé par Safaris à la carte en partenariat avec WWF.

Durant ce voyage, les participants découvrent ce pays grand comme la France et très peu peuplé tout en recensant la faune sauvage. Le parc national d’Etosha en Namibie est protégé, et les points d’eau répartis sur tout le pays sont un refuge idéal pour les espèces comme les lions, les girafes, zèbres, les gnous, les autruches, les oryx, ou encore les impalas à tête noire… dépaysement garanti !

En véhicule 4X4 à toit ouvrant, le safari traversera la savane ou les « touristes chercheurs » pourront croiser les animaux sauvages, durant les trois jours que dure la mission. Les voyageurs rejoindront le camp de base des Conservatoires de Doro Nawas, lieu d’accueil des équipes chargées du comptage des animaux dans le Damaraland. Cette expérience est organisée par le gouvernement namibien en partenariat avec des organisations locales.

L’action qui a lieu une fois par an a pour objectif de préserver cette faune en danger, menacée par le braconnage et la sécheresse. Le séjour se repartit en deux principales activités ; le comptage des animaux et la partie découverte et visite. La durée du séjour est de 15 jours et 12 nuits, et il faut compter environ 3 600 euros par personne. Le premier départ doit avoir lieu en juin 2015 prochain.

Encore relativement marginal, le tourisme participatif et alternatif est une manière de repenser la relation entre touristes et résidents en faisant participer les visiteurs à la vie locale du territoire visé.

Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...
Recevoir l'actualité par email

Inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter RECEVOIR CHR HEBDO