Le secteur du tourisme a généré plus d'1,3 million d'emplois en 2011

En 2011, le secteur du tourisme a généré 1,31 million d'emplois en France métropolitaine, soit 4 % de l’emploi total, révèle une étude de l’Insee publiée ce mardi.

Le

Le tourisme booste l’emploi en France. Selon une étude publiée mardi 16 juin par l’Institut national de la statistique (Insee), le secteur du tourisme a généré 1,31 million d’emplois en 2011. Des emplois qui se divisent en deux catégories : ceux qui sont "directement liés à la présence de touristes sur leur lieu de séjour" (986 000 emplois), et ceux qui proviennent "d’autres aspects du tourisme" comme le voyage ou sa préparation (324 000).

L’étude qui se concentre sur les emplois directement liés à la présence de touristes révèle que les espaces urbains réunissent 54 % de ces emplois, notamment l’Île-de-France (un quart des emplois locaux touristiques). Le tourisme d’affaires y représente une part importante. Paris et sa région accueillent treize des vingt sites culturels et récréatifs les plus visités en France (le Louvre, le Château de Versailles, Disneyland…). Plus que dans le reste de la France, le tourisme en agglomération parisienne s’oriente vers des activités à forte valeur ajoutée, comme l’hôtellerie de luxe.

Plus globalement, ce sont trois régions qui regroupent la moitié des emplois liés au tourisme : l’Île-de-France, la région Rhône-Alpes et la région Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Un enjeu vital pour les espaces littoraux et montagneux

Pour les régions montagneuses et les bords de mer, le tourisme représente un enjeu vital. Alors que ces espaces n’accueillent que 10 % de la population métropolitaine, ils concentrent 20 % de l’emploi local touristique. Un contraste particulièrement marqué pour les stations de ski qui rassemblent 1 % de la population, mais représentent 7 % de l’emploi local touristique.

Dans ces régions, le nombre d’emplois varie fortement selon les saisons avec deux pics, en été et en hiver. Les secteurs qui profitent le plus de l’activité touristique sont ceux de la restauration et de l’hébergement, mis à part dans les Alpes et les Pyrénées où le secteur des sports et des loisirs est prépondérant. En ville, et particulièrement à Paris, le secteur "patrimoine et culture" profite largement du tourisme, suivi par les activités du tourisme d’affaires.

Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...
Recevoir l'actualité par email

Inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter RECEVOIR CHR HEBDO